Je suis contre

Depositphotos_40056185_originalBoire un verre de vin ne vous rendra pas alcoolique

Consommer de la marijuana ne vous rendra pas addict

 

C’est ce que j’entends partout depuis quelques temps.

 

Evidemment, ma génération et celles qui ont suivi ont consomme et consomment encore parfois…

Ca ne les a pas empêchés de bosser, d’avoir une famille, une vie tout a fait normale.

 

Evidemment, même si c’est facile de se procurer quelques grammes d’herbes, ce serait beaucoup plus simple si c’était en vente au tabac du coin non ?

Mieux encore, on pourrait tous et toutes faire pousser quelques plantes pour sa consommation perso… le pied quoi !

 

Parce que bon, hein, soyons clair. La marijuana n’est pas addictive, on arrête quand on veut, pas de problème. Au pire, vous serez un peu nerveux, comme quand on vous prive de votre kawa du matin, ni plus ni moins.

 

On me dit ….

 

“D’ailleurs j’arrête quand je veux, mais vu que ce n’est que du bon, je ne vois pas pourquoi j’arrêterais. J’ai arrêté un jour, mais bon, ça me manquait alors j’ai recommence. Pas que j’étais accro hein ! Non non non, juste que j’en avais envie…”

 

Et puis maintenant, il y a aussi l’argument suprême. L’herbe guérit ! Alléluia ! Non seulement on plane, mais en plus c’est bon pour la sante !

 

“Y a plein d’études qui le disent d’ailleurs. Donc si j’arrête et que je me sens mal, ce n’est pas un problème d’addiction mais bien le médicament qui n’agit plus et puis c’est tout, bande d’empêcheurs de consommer en rond.”

 

Et bien désolée, je ne suis pas d’accord. La marijuana, sous prescription est une chose, l’usage récréatif  en est une autre.

 

L’alcool tue chaque année des milliers de gens. Conduite en état d’ivresse, intoxication, maladies diverses et variées, accidents…. et bien si on autorise la vente de l’herbe, ce sera la même chose. Et on aura beau essayer de me convaincre du contraire, je n’y croirai pas.

 

Je ne parle même pas de ces gosses, qui ont encore un peu peur du gendarme et qui pourront, si la vente devient permise, s’en procurer sans risque.

 

J’ai été mariée a un consommateur irrégulier. Il ne fumait que lors de soirées, durant lesquelles il buvait aussi évidemment. Il n’a jamais été accro, mais il a, a plus d’une reprise, montre de lui une bien triste image a ses enfants.

 

Je suis aussi la mère de consommateurs. Occasionnels pour certains, réguliers pour d’autres.

 

J’ai vu, de très près, un de mes enfants, trembler, pleurer, tomber, parce qu’il avait décidé d’arrêter et était en manque. J’ai souffert pour lui, et je souffre a chaque fois qu’il retombe dans le piège du pétard d’une soirée.

 

Parce que pour lui, le pétard unique n’existe pas. Il est accro à l’herbe comme l’alcoolique a sa bouteille. Une bouffée suffit a retomber dans le piège… et quand le piège se referme, c’est suivant l’âge, la déscolarisation, la perte d’emploi, la perte de celui ou celle qu’on aime. C’est la descente infernale, la recherche d’argent facile pour acheter son herbe…. Je vois dans ses yeux qu’il a connu des choses terribles, de celles qu’on ne raconte pas…

 

Oui, il y a un élément psychologique a l’addiction, non ça n’arrivera pas à tous les jeunes qui vont un jour fumer un joint.

 

Mais si pour en sauver quelques-uns, il faut un peu compliquer la vie de beaucoup d’autres, tant pis.

 

Parce que mon enfant n’est pas le seul, parce que ça pourrait aussi arriver aux vôtres. Parce que ce n’est ni une question de milieu ou d’éducation… ca pend au nez de tout le monde.

Je suis contre la vente libre de la marijuana.

Leave a comment

Non Edward, tu n’es pas un heros

Documento-ruso-exagente-CIA-SnowdenDevons-nous tout savoir ?

Les Etats doivent-ils appliquer une politique de transparence totale ?

C’est, semble–t-il, la grosse question à se poser suite aux révélations et à la diffusion de documents par Snowden.

Ma réponse est claire : Non. Non il n’est pas nécessaire ni
bénéfique que nous soyions informés de tout ce que nos gouvernements mettent en œuvre pour assurer la sécurite de l’Etat.

Nos dirigeants ont un tas de raisons, tout à fait légitimes de garder des informations secrètes. Continue reading

Leave a comment

Lettre a ma fille

Il y a quelques semaines, j’ai découvert un bloggeur texan, Jef Whitonef.

L’article de Jef parlait d’une nouvelle tendance, typiquement texane, le  “purity movement”.

Il y expliquait ce qu’il  avait envie de dire à sa fille au sujet du sexe.

J’ai adoré ce qu’il avait écrit et j’avais envie de vous traduire l’article.

Mais ,finalement, non. Etant une femme, j’ai envie de dire d’autres choses à mes filles.

Voici donc , ma lettre à ma fille, inspirée par le texte de Jef. Continue reading

Leave a comment

Ce que je suis, a qui je le dois

J’ai grandi à une époque où tout était plus simple. On croyait ou on ne croyait pas.Les catholiques étaient majoritaires mais peu pratiquants, on discutait de savoir si les mormons et les témoins de Jéhovah étaient des sectes ou pas. On admirait les baptiste qui, courageusement, construisaient leurs églises. Les protestants semblaient assez rigides et les musulmans étaient ces gens au teint mat et au drôle d’accent. Continue reading

Leave a comment

Maman, c’est quoi l’holocauste

Nous y voilà donc… Marie vient de terminer la lecture du journal d’Anne Franck et un tas de questions se bousculent dans sa petite tête.

Ils en ont bien parlé à l’école mais de manière tellement résumée qu’elle pensait que l’holocauste avait été un événement comme Hiroshima. Juste une énorme rafle de juifs menés dans des camps dans lesquels ils n’auraient pas survécu. Continue reading

Leave a comment

Les petitionnaires de l’absurde

Je sais que tout le monde a déjà dit beaucoup de  choses au sujet de ce bijoutier de Nice qui a abattu un de ses  agresseurs.

Certains voudraient qu’il bénéficie de  l’immunité, parce qu’après tout, à la base, c’est lui la victime.

Nous avons ici, aux Etats-Unis, un loi qui permet à chacun de  s’armer et de se défendre contre toute agression.

Nous avons même une loi, qui vous accordera  l’immunité si vous tuez quelqu’un qui vous a fait craindre pour votre vie. Continue reading

Leave a comment

L’avortement aux Etats-Unis

En 1973, la Cour Suprême, a rendu son verdict dans l’affaire Roe/Wade et l’avortement a été légalisé aux Etats-Unis.
A l’époque, un fœtus en dessous de 24 semaines n’avait aucune chance de survie, il a donc été décidé de placer la barre entre 22 et 24 semaines de grossesse. Les avortements demandés pour raisons médicales n’étaient pas concernés par ce délai.

 

Cependant, les juges de l’époque ont choisi de permettre à chaque Etat d’imposer des restrictions. Continue reading

Leave a comment

Georgia on my mind

Depuis un mois, une gentille petite Dame vient nettoyer ma maison une fois par semaine.
Jamais je n’aurais pensé devoir un jour demander à quelqu’un de faire ça pour moi. Ce n’est pas dans la tradition de ma famille, et ça me met profondément mal à l’aise de rester assise pendant que quelqu’un travaille à côté de moi. Alors, non seulement je la paie très bien mais, chaque semaine, elle a droit à un petit cadeau, comme ça, pour la remercier de façon plus personnelle. Un plat qu’elle n’aura qu’à réchauffer le soir, un soin pour la peau, des fruits… discrètement, évidemment, parce que je ne voudrais pas qu’elle pense que j’ai pitié d’elle. Continue reading

Leave a comment

Le monde selon Marie

Hier soir, nous avons eu une discussion avec Marie, au sujet de la Syrie et du Moyen Orient.
Avec ma fille, il est impossible de ne pas répondre à une question. Son besoin de comprendre est proche de l’obsession. Elle se sent vraiment mal quand nous ne savons pas lui donner les clefs qui vont lui permettre de réfléchir et de trouver les réponses qu’elle cherche.

 

J’aime qu’elle s’intéresse de plus en plus à ce qui se passe dans le monde, qu’elle s’interroge, qu’elle réfléchisse, qu’elle sorte de la bulle dans laquelle nous vivons. Ça ne veut pas dire non plus que je saute de joie quand elle arrive avec des questions bien tordues, alors que je suis fatiguée et que j’aimerais juste m’affaler sur le canapé à  regarder une connerie a la télé. Continue reading

Leave a comment

boulettes de viande et puree de patates douces

Rien d’original pensez vous. Oui et non… cette recette a permis a une candidate de Hell’s kitchen, de remporter le challenge du jour ! Hell’s kitchen, c’est une des emissions que nous ragardons en famille, malgres les multiples Biiiiiip dus aux ecarts de language des participants. Face au chef Ramsey, deux equipes de cuisiniers professionels s’affrontent chaque semaine et doivent preparer differents plats. Les filles l’ont decouvert pendant le sejour de l’homme a l’etranger, et depuis, chaques lundis et mardis soirs, nous sommes tous scotches a l’ecran !

Bref, cette semaine, les participants devaient preparer des plats du Sud des Etats-Unis et Dana, une des chefs a realise cette recette simple, mais tres tres bonne, sans aucun doute grace aux ingredients employes.

Hier soir, nous avons realise la recette, qui est publiee sur le site d’epicurious. Je me contente de vous la traduire, nous l’avons suivie a la lettre, excepter deux details… j’ai utilise du melange de viande porc/boeuf a la place de porc/veau/agneau employe par Dana et… j’ai oublie le Tabasco :-D C’etait quand meme bien releve et tout le monde  a adore, meme Miss Z qui au depart, refusait obstinement de gouter !

boulettes de viande et puree de patates douces
Recipe Type: Plat principal
Author: Dana, candidate Hell’s kitchen
Prep time: 20 mins
Cook time: 30 mins
Total time: 50 mins
Serves: 4
Ingredients
  • Ingrédients
  • Boulettes de viande
  • 8 tranches de lard fumé
  • 1/2 kg de melange de viande hachee ( j’ai fait porc/boeuf mais la recette originale melangeait porc, veau et agneau)
  • 2 cuillères à soupe de sauce Worcestershire
  • 1/2 cuillère à café de cannelle
  • 1/2 cuillère à café de noix de muscade
  • 1/2 cuillère à café de paprika
  • 1/2 cuillère à café de cinq-épices chinoises
  • 1/2 cuillère à café de poivre de cayenne
  • 1/2 cuillère à soupe de Tabasco
  • 1 gousse d’ail, hachée
  • 1 gros oeuf
  • 2 cuillères à soupe d’ huile d’olive
  • Equipement spécial: 1 moule à muffins
  • J’ai ajoute quelques cuilleres a soupes de chapelure pas prevue dans la recette originale
  • puree de patates douces:
  • 2 patates douces, pelées et coupées en dés
  • 1/4 tasse de mascarpone
  • 50 gr de crème fraîche épaisse
  • 1/2 cuillère à café de poivre de cayenne
  • 1/2 cuillère à café de cannelle
  • 2 cuillères à soupe de miel
  • 1 cuillère à soupe de beurre non salé
  • jus de pomme au cidre:
  • 1 cuillère à soupe huile d’olive
  • 1/2 cuillère à café de piment jalapeno coupe fin
  • 1/2 pomme Granny Smith, pelées et coupées en dés
  • 2 cuillères à soupe de vinaigre de pomme
  • 1dl de bouillon de poulet
  • 1 petite cuillère de beurre non salé
Instructions
  1. Préparation
  2. Pour les boulettes de viande :
  3. Préchauffer le four à 180 degres C . Tapisser une plaque à pâtisserie avec les tranches de bacon et faites cuire jusqu’à ce qu’ils soient cuits mais pas croustillants, environ 8 minutes. Laisser refroidir.
  4. Pendant ce temps, dans un grand bol, mélanger toutes les viandes, les épices, la sauce piquante, l’ail, et l’œuf, assaisonner avec sel et poivre noir fraîchement moulu. Mélanger soigneusement avec vos mains et former 4 boulettes de viande
  5. Dans une grande casserole à feu moyen , faire chauffer l’huile d’olive. Saisir les boulettes de viande en les retournant fréquemment, jusqu’à ce qu’elles brunissent de tous les côtés, environ 4 minutes au total. Laisser refroidir.
  6. Envelopper chaque boulette avec deux morceaux de bacon cuit et les placer dans les moules à muffins. Cuire jusqu’à ce que la viande soit entièrement cuite et que le bacon soit croustillant, de 12 à 14 minutes.
  7. Pour la purée de patate douce:
  8. Dans une grande casserole d’eau bouillante salée, cuire les pommes de terre jusqu’à ce qu’elles soient tendres , environ 15 minutes. Égoutter et laisser refroidir pendant 10 minutes. Transférer dans un blender et ajouter le mascarpone, la crème épaisse, les epices, le miel et le beurre. Assaisonner avec le sel et le poivre noir fraîchement moulu au goût. Mélanger pour obtenir une purée épaisse et riche.
  9. Pour le jus de pomme au cidre:
  10. Dans une casserole sur feu modéré, faire chauffer l’huile d’olive. Faire revenir le jalapeño et les morceaux de pommes jusqu’à ce qu’ils ramollissent, environ 4 minutes. Ajouter le vinaigre de pomme et laisser mijoter jusqu’à réduction d’un tiers, environ 5 minutes. Ajouter le bouillon de poulet et laisser mijoter 5 minutes de plus. Incorporer le beurre et laisser mijoter 5 minutes de plus.

 

1 Comment